Histoire de Mondorff

Situé à la frontière luxembourgeoise, Mondorff est un village  de l’ancienne province des Trois Evêchés sur un petit ruisseau qui prend sa source à Aspelt au Grand-Duché et se jette dans la Moselle à Haute-Kontz : la Gander que les Mondorfois (L) et Mondorffois (F) appellent plus volontiers Aalbach (L) ou Altbach (F)

Déjà en 960 apparaît le nom de MUOMUNDORFF qui se transforme au fil des siècles pour devenir MONDORFF en 1681, village de la seigneurie de Roussy. C’est par le traité du 16 mai 1769 entre la France et l’Autriche que Mondorff fut séparé en deux partie “MONDORFF France & MONDORF-LES-BAINS, Luxembourg”.

Commune du canton en 1790 et depuis 1802 dans le canton de Cattenom et en 1989 rejoint la Communauté de Communes de Cattenom et Environs.

MONDORFF s’enorgueillit de deux chapelles. Celle du CASTEL, la plus célèbre, située sur le site d’un oppidum romain défendant la voie METZ – TREVE.   L’autre, plus modeste,  appelée “Chapelle de La Croix“, de style baroque construite en 1736, mais tout aussi admirable est situé dans le hameau de Altwies.Dans ce hameau on peut également voir l’Hôtel de Paris où Victor Hugo séjourna quelques temps pour prendre les eaux à Mondorf-les-Bains (station thermale) avant de regagner Paris mettant fin ainsi à son exil.

(source Noël-Rajczyk)